Prim.net

Retour étude procerisq  

Les événements naturels dommageables en France et dans le monde en 2001

 

Télécharger le rapport complet au format PDF (943 Ko)

Préambule

Plusieurs analyses, dont celle développée par la Mission d’inspection spécialisée de l’environnement (MISE 1 ), ont souligné la nécessité de
structurer et développer le retour d’expérience dans le domaine des risques naturels, démarche qui a permis des progrès importants pour les
risques technologiques, chimiques ou nucléaires. Le Ministère de l'Écologie et du Développement Durable (MEDD) s’est ainsi efforcé de bien documenter les aléas importants qui ont affecté notre pays en 2000 et 2001 (inondations de Bretagne et de la Somme). Il a missionné les conseils généraux des Ponts et Chaussées et du Génie rural des eaux et des forêts, et le service de l’inspection générale de l’Environnement pour
qu’ils établissent des rapports de retour d’expérience sur ces catastrophes.

Le MEDD a précisé par ailleurs le contenu d’un retour d’expérience pérenne appliqué aux risques naturels et les informations qu’il est nécessaire de gérer pour ce faire. Le document qui vient d’être réalisé peut être considéré comme la première production de la cellule Retour d’expérience (REX) du ministère dans le domaine des risques naturels. L’objectif poursuivi est d’informer le plus largement possible les services et opérateurs institutionnels d’une part, le grand public d’autre part sur la nature, les conséquences et le constat que l’on peut tirer brièvement des principaux événements naturels dommageables survenus en France et dans le monde en 2001.

Cette quête d’informations n’a pas vocation à tirer tous les enseignements de ces événements, mais d’y apporter un premier éclairage en terme
d’analyse globale. À ce titre, c’est bien le dispositif pérenne de
retour d’expérience en cours de construction (voir ci-dessus) qui permettra dans le futur d’étoffer sensiblement cette analyse, par l’extension du
champ des phénomènes analysés (cinq cents environ par an), par l’examen systématique des dispositifs de prévention existants ou projetés.
Les événements examinés dans ce document sont de nature très diverse : inondations, mouvements de terrain, tempêtes, lignes de grains
(averses orageuses organisées en lignes), séismes, etc.

Pour la France, les dommages qui s’y rattachent relèvent d’un dispositif assurantiel classique (garantie tempête, ouragan, cyclone, grêle, poids
de la neige) ou du dispositif des catastrophes naturelles (inondations, mouvements de terrains, cyclones et ouragans les plus violents, etc.) institué par la loi du 13 juillet 1982 modifiée.


(1) Cette mission est désormais intégrée au sein du service de l’Inspection
générale de l’environnement – SIGE.

retour de haut page