Prim.net

 

Les risques industriels

 
Introduction
Sites événementiels
Sites institutionnels
Sites associatifs ou personnels
Sites pédagogiques
Sites scientifiques français
Sites scientifiques étrangers francophones et anglophones

"A chaque accident potentiel, son plan d'action spécifique"
Interview de Yves Blein, maire de la commune de Feyzin



Introduction


Il incombe aux exploitants de mettre en place les mesures de prévention permettant d'assurer la sûreté de leurs établissements et des riverains. De ce fait, ils sont les premiers responsables de la prévention et en cas d'accident. Mais l'Etat a le devoir de contrôler régulièrement les dispositifs exigés. Son rôle est d'assurer la sécurité des personnes et de l'environnement.

La prévention, meilleure des stratégies

Des milliers de Français vivent à proximité des quelque 1 113 usines classées Seveso 2. L'accident de Toulouse du 21 septembre 2001 doit absolument permettre de progresser pour éviter qu'il ne se reproduise ailleurs. La prévention reste la meilleure des stratégies. Elle est à la base des cinq axes principaux sur lesquels le Gouvernement veut porter ses efforts :
- réduire le risque à la source, par des investissements sur les sites industriels ;
- faire en sorte que les usines classées soient les plus sûres possible. Des renforts ont été créés au sein des DRIRE pour augmenter les moyens humains destinés à exercer les contrôles ;
- créer des instances d’information et de concertation autour des sites présentant les plus grands potentiels de dangers ;
- mettre en place des plans d'urgence et de secours (plan interne à l'entreprise et plan particulier d'intervention à l'extérieur) lors de la survenue d'accidents. En effet, il est malheureusement impossible d'exclure totalement d'éventuelles défaillances techniques ou humaines, voire des actes de malveillance ;
- contrôler l'urbanisation autour des sites classés dangereux.

Informer pour ne pas oublier

Tout citoyen doit connaître les accidents susceptibles de se produire près de chez lui et la manière de réagir en cas de crise. Dans un second temps, chacun a le droit d'être informé sur les moyens mis en œuvre pour assurer sa sécurité, ainsi que sur la nature du risque présenté par telle usine proche de son domicile. A intervalles réguliers, les entreprises concernées doivent distribuer des plaquettes d'information sur ces points précis aux riverains.
La gestion des risques industriels relève de différentes responsabilités imbriquées. C'est grâce à une vigilance accrue des différents acteurs de la sécurité (entreprises, Etat, collectivités locales…) que la prévention des risques industriels sera plus efficace.



Sites événementielsretour de haut page

Incendie d’un dépôt d’essence au Royaume-Uni

Le 11 décembre 2005, une série de trois explosions déclenchaient un incendie très important dans un dépôt de carburant situé à Buncefield, au nord de Londres. Le site de l’encyclopédie Wikipédia fournit une présentation synthétique de la catastrophe. Le site de la commission Santé et Sécurité du gouvernement britannique présente les résultats de l’enquête en cours (en anglais).

L'explosion de l'usine AZF de Toulouse


Les actions menées au niveau national depuis la catastrophe d’AZF
En septembre 2006, cinq ans après l’explosion, le ministère de l’Ecologie et du Développement Durable a fait le point sur les dispositions prises pour réduire le risque industriel en France.

Académie de Toulouse (Document PDF, 893 ko)
Un mois après l’explosion du 21 septembre 2001, l’académie de Toulouse présentait l’ensemble des mesures prises pour faire face aux conséquences humaines, pédagogiques et matérielles de la catastrophe.

Explosion d’un dépôt de feux d’artifice aux Pays-Bas

Le 13 mai 2000, l’explosion d’un entrepôt de feux d’artifice tuait 20 personnes et ravageait un quartier résidentiel à Enschende, à l’est des Pays-Bas. Le ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, dans un discours du 7 juillet 2006 rappelant les règles de sécurité pour les dépôts d’explosifs et les artifices de divertissement, indique que plus de 50 accidents ont été recensés en France pour ce type d’activités au cours des 15 dernières années, le plus récent ayant provoqué le décès de deux opérateurs en juin 2004 dans la région bordelaise. Le site de la société d’hébergement de contenus Kewogo présente une très impressionnante vidéo d’une série d’explosions dans un entrepôt de feux d’artifice.

Explosion dans un silo à Blaye

Depuis 1980, 260 accidents dont 12 mortels sont survenus sur des silos en France, montrant que le risque industriel n’est pas toujours synonyme d’usine. La catastrophe de Blaye (Gironde), en août 1997, constitue l’un des exemples les plus marquants de la dangerosité potentielle de ces installations. L’explosion fut en effet particulièrement dévastatrice, faisant 11 victimes qui travaillaient sur une zone portuaire. Le rapport de synthèse du ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement concernant cet accident, réalisé en 1998, est accessible sur le site de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Ses suites juridiques sont présentées par le Centre européen de recherches sur le droit des accidents collectifs et des catastrophes (Cerdaac).

La catastrophe de Bhopal


Greenpeace : 1984-2004
L’organisation présente les conséquences de l’accident de Bhopal et soutient les demandes des victimes de Bhopal. Greenpeace fait le point sur les négociations entre l’entreprise Dow Chemical et le gouvernement indien. Elle a également réalisé une série d'analyses chimiques des sources d'approvisionnement en eau aux alentours de l'usine.


Sites institutionnelsretour de haut page

Ministères

Prim.net : dossier d’information sur les risques industriels
Ce dossier de 20 pages illustrées présente les éléments principaux sur la connaissance et la prévention du risque industriel y compris des rappels historiques et réglementaires. Il est un point de départ de référence sur tous les aspects du risque industriel. L’annuaire des sites de Prim.net propose également un dossier dédié aux Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT), dont l’élaboration a pour priorité la maîtrise à la source des risques représentés par les établissements Seveso dits « seuil haut ».

Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable
Le ministère met à la disposition des internautes un dossier complet traitant des risques industriels, depuis la prévention et la maîtrise des risques jusqu’aux plans d’urgence et directives Seveso 1 et 2 (sites à haut risques), en passant par l’information et la concertation, ainsi que la maîtrise de l’urbanisation. Le site du ministère permet aussi d’obtenir une explication de la loi du 30 juillet 2003 sur la prévention des risques technologiques et naturels et la réparation des dommages.

Inventaire des accidents technologiques et industriels
Le site du Barpi inventorie près de 30 000 accidents français ou étrangers recensés avant 2007. Il fournit également des fiches d’analyse détaillées d’accidents industriels, ainsi que des articles et des recommandations techniques. La large diffusion de ces informations constitue un élément essentiel pour le développement du dispositif de prévention des risques technologiques.

Le rôle de l’action publique
Le site de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) propose un aperçu de l'action publique, des moyens et de ses relais ainsi qu’un accès à la base de données de l’ensemble des textes réglementaires. Il permet aussi d’accéder, entre autres ressources utiles, à de nombreux guides de l’état de l’art et des documents de synthèse des connaissances par domaine (évaluation des risques, phénoménologie, etc.)

Préfecture, DRIRE, CLIC

DRIRE

Réglementation sur les installations classées pour la protection de l’environnement
Les DRIRE ont parmi leurs missions celle d’instruire sous l’autorité des préfets les demandes d’autorisation d’exploiter des installations industrielles dangereuses, puis de contrôler ces activités industrielles susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement, ceci dans le cadre de la réglementation sur les installations classées pour la protection de l’environnement.

Haute Normandie
La Haute-Normandie compte quelque 72 sites industriels concernés par l’application de la directive Seveso 2 (directive adoptée par l’Union Européenne le 9 décembre 1996 et modifiée le 16 décembre 2003). Dans ce contexte, le site de la DRIRE de cette région présente un dossier dédié aux risques industriels, mettant notamment en exergue des études de dangers, des accidents et des retours d’expérience significatifs.

Nord-Pas-de-Calais
Dans le cadre d’une rubrique intitulée « L’industrie au regard de l’environnement », la DRIRE Nord-Pas-de-Calais propose un contenu d’une grande richesse concernant les risques industriels. Parmi les nombreux thèmes abordés par cette région dotée d’un pôle de compétences interrégional sur les risques technologiques : la directive Seveso dans le Nord-Pas-de-Calais, des exemples de réduction des risques, le Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) pilote de Mazingarbe, expérimenté en 2005, etc.

Provence-Alpes Côte d’Azur
Le site de la DRIRE de cette région, marquée par la présence de 87établissements à risques concernés par la directive Seveso 2, a récemment mis en ligne un document relatif à l’état de l’environnement industriel en PACA. L’un des chapitres de ce document est dédié aux risques industriels (Document au format PDF, 1,6 Mo).

Rhône-Alpes
Les Comités locaux d’Information et de Concertation (CLIC) de la région Rhône-Alpes disposent d’un site Internet. Ce média permet d’accéder à une présentation complète de ces instances créées par la loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels. Il présente également l’actualité des actions menées par les CLIC de Rhône-Alpes dont l’ambition est de favoriser une information et un échange de proximité quant aux risques industriels.

Spiral
Le secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles et des Risques dans l'Agglomération Lyonnaise propose des actions pour mieux maîtriser les risques générés par les principaux établissements industriels, notamment grâce à une meilleure information préventive du public. Concernant les risques industriels, il présente notamment la campagne d’information du public conduite en 2003 dans le Rhône et en Isère concernant les risques industriels.

Collectivités locales

Mémento du maire
Ce site consacré à la prévention des risques majeurs a pour objectif de proposer un accès supplémentaire et décentralisé à l'information contenue dans la version papier du Mémento du Maire et des élus locaux aux différents maires de l'Isère, et de pouvoir mieux partager cette information avec d'autres Maires de France et le grand public en général.

Communes de Béziers et Villeneuve-les-Béziers (Document au format PDF, 2,6 Mo).
L’essentiel des consignes à connaître et à respecter pour se protéger des risques industriels se trouve résumé dans la plaquette d’information au public diffusée par ces deux communes

Mairie de Marseille
Le site de la ville de Marseille propose, dans une rubrique dédiée à la gestion des risques, un contenu concernant les risques industriels et technologiques. Au sommaire : une présentation synthétique, les actions de prévention et de gestion, l’organisation des secours et la sauvegarde, ainsi qu’un lexique des risques majeurs.

Ouest Provence
Le syndicat d'agglomérations nouvelles du nord-ouest de l'étang de Berre présente le risque industriel à Fos-sur-Mer et Istres, où se situe une importante concentration d’entreprises classées Seveso et de nombreuses installations soumises à déclaration, sous le slogan « Une confiance lucide ».

Site étranger

Gouvernement belge
Prévention des risques majeurs en Belgique. Transposition de la directive Seveso dans le droit belge. Textes réglementaires. Coopération entre les régions.

Sites associatifs ou personnelsretour de haut page

IRMA
L'Institut des risques majeurs de Grenoble propose des informations sur les risques naturels et technologiques (industriels, nucléaires, transport de matières dangereuses et barrages). Concernant les risques industriels, il met à la disposition de l’internaute une fiche pratique, les principaux textes réglementaires, une présentation des consignes de sécurité et, enfin, une photothèque des établissements Seveso de la région de l’Isère.

FNE
Le site de la Fédération française des associations de protection de la Nature et de l’Environnement propose un contenu dédié au thème des risques industriels. Il présente notamment une veille d’actualités, parmi lesquelles un compte-rendu des 2èmes Assises Nationales des risques technologiques, ainsi que plusieurs dossiers.

Cyprès
Situé au cœur de la zone industrielle de Fos-Etang de Berre, le Centre d’information du public pour la prévention des risques industriels et la protection de l’environnement (CYPRES) met en ligne une mine d’informations utiles concernant les risques technologiques et l’environnement industriel en région Provence-Alpes Côte d’Azur.

Sites pédagogiquesretour de haut page

Académie d’Aix-Marseille
Ce site présente plusieurs fiches pédagogiques dédiées au risque industriel. Elles permettent de préparer des activités s’adressant à des élèves de cours moyen, sur le thème « L’usine et la protection de l’environnement et de la population » (Document PDF, 1,5 Mo), et à des collégiens (classe de cinquième) concernant le calcul et à l’utilisation de l’échelle d’un plan ou d’une carte au travers de l’étude du risque chimique (Document PDF, 603 ko).

Académie de Rouen
Ce site présente les différents types de risques industriels, le classement et la localisation des sites Seveso en Haute Normandie, les consignes de sécurité à appliquer en cas d'accident, ainsi qu’un historique des principaux accidents survenus en France de 1999 à 2001. Il permet également d’accéder à des travaux d’élèves, parmi lesquels deux dossiers : « risque technologique dans notre société, notre ville, notre vie », réalisé par une classe de seconde du lycée Corneille de Rouen dans le cadre de l’ECJS (Education Civique Juridique et Sociale), et « Nitrate d’ammonium et catastrophes industrielle à Toulouse », élaboré par des élèves de seconde professionnelle du lycée Ferdinand Buisson d’Elboeuf.

Un projet d’école
Quelques pistes d’actions pédagogiques proposées aux élèves par l’école A. Briand, située dans une zone dite « Seveso ».

Historique des catastrophes industrielles
L’encyclopédie Wikipedia recense les catastrophes industrielles depuis la catastrophe minière des Courrières (France) en 1906 jusqu’au coup de grisou dans les mines chinoises de Chengjiashan, en novembre 2004.

La ludothèque des risques industriels
L’Union Midi-Pyrénées Nature Environnement (Unimate) a réalisé en 2003 une animation dédiée au grand public sur le thème des risques industriels. Le site de cette association présente les cinq jeux réalisés dans le cadre de cette exposition.



Sites scientifiques françaisretour de haut page

INERIS
Cet établissement public à caractère industriel et commercial a pour mission d'évaluer et de prévenir les risques accidentels ou chroniques pour l'homme et l'environnement liés aux installations industrielles, aux substances chimiques et aux exploitations souterraines. Il réalise notamment rapports scientifiques dans le domaine de la sécurité environnementale afin d’aider les Pouvoirs Publics et plus largement l’ensemble des acteurs économiques à progresser en matière d’évaluation et de prévention des risques.

REZORISQUE
Plate-forme d’information et de formation, Rezorisque fournit des informations utiles concernant la recherche dans le domaine de la maîtrise des risques, plus particulièrement aux étudiants et aux enseignants d’écoles d’ingénieurs.

ARI
Le réseau Analyse du Risque Industriel a été mis en place en 1996 par des écoles d'ingénieurs avec le soutien de l’INRS et la participation de différentes structures (Ineris, CNAMTS, CEA). Son site Internet permet, entre autres, d’accéder à une thèse intitulée : « Méthodologie d'analyse des dysfonctionnements des systèmes pour une meilleure maîtrise des risques industriels dans les PME : application au secteur du traitement de surface ».

CNRI
Le Centre National des Risques Industriels accompagne des programmes de recherche, en partenariat avec des laboratoires universitaires, l'ENSI de Bourges, l'Université d'Orléans, des instituts tels l'INERIS et de grandes entreprises disposant d'un fort potentiel de recherche. Il met en ligne une base de données de documents et publications.

Université de Lille (Document PDF, 412 ko)
Le laboratoire « Hommes Villes Territoires » de l’université des sciences et technologies de Lille (UFR de géographie et d’aménagement) met à la disposition des internautes un document intitulé « Risques industriels : les territoires vulnérables de l’estuaire de la Seine ». Ce texte aborde le concept de la vulnérabilité par les distances aux risques, métriques, spatio-temporelles ou affectives, au travers de l’exemple de l’agglomération du Havre.

Université de Bordeaux
Le portail Internet du département « Hygiène Sécurité Environnement » (HSE) de l’Université de Bordeaux 1 constitue une mine d’informations et de liens utiles concernant, entre autres,(Risque technologique majeur, transport des matières dangereuses, etc.).


Sites scientifiques étrangers francophones et anglophonesretour de haut page

UNEP (anglais)
Programme des Nations Unies pour l'Environnement. Conseils, prévention et informations sur la gestion de situations d'urgences, notamment les risques industriels.

 


Pour toute remarque, pour signaler une ressource contactez l'équipe rédactionnelle

retour de haut page
Mise à jour : Février 2007