Prim.net

Retour définition du risque avalanche
   

Le risque avalanche

Le risque avalanche

Les dégâts causés par les avalanches concernent principalement les hommes et leurs biens. L'urbanisation des zones de montagne (station de ski), principalement dans les Alpes du Nord, a conduit à augmenter sensiblement leur exposition. De plus, la croissance démographique attendue dans les départements alpins d'ici 2020, dans un milieu où les terrains libres et sûrs sont plus rares qu'ailleurs, peut concourir à aggraver l'exposition des populations.

Les atteintes aux hommes et aux biens

Le risque d'avalanche est omniprésent en montagne durant la période hivernale. Son intensité est variable dans le temps comme dans l'espace. Trois domaines présentent une forte vulnérabilité humaine vis-à-vis des avalanches. Il s'agit des terrains où sont pratiqués les sports de montagne (domaines skiables et hors-piste), des zones habitées et des voies de communication.

La sécurité des premiers relève de la responsabilité mêlée de l'exploitant
et du maire, le maire pouvant éventuellement fermer des pistes menacées. Les habitations sont sous la responsabilité de la commune qui peut entreprendre des travaux de protection dans la mesure où ceux-ci ne sont pas hors de proportion avec ses ressources.
Le maire a également la responsabilité de faire évacuer les zones menacées.

Enfin les voies de communication communales, départementales
et nationales, sont respectivement sous la responsabilité de la commune, du département et de l'État.

   Les avalanches vues par les peintres [Turner]
Les avalanches vues par les peintres :
William Turner, A Fall of an Avalanche in the Grisons, 1810 [Tate Gallery]

  Les avalanches vues par les peintres [Philip James De Loutherbourg]
Les avalanches vues par les peintres :
Philip James De Loutherbourg, An Avalanche in the Alps, 1803 [Tate Gallery]

Les atteintes à l'environnement

S'agissant d'un phénomène naturel, les avalanches participent à l'évolution du milieu. Elles peuvent cependant endommager des zones d'exploitation forestière, ce qui peut avoir pour conséquences de favoriser les avalanches futures ou les glissements de terrains en période non hivernale. Lorsqu'il s'agit d'avalanche lourde, les sols peuvent également être emportés sur des épaisseurs importantes.

Retour haut de page
Page suivante