Prim.net

Retour étude procerisq  

Etablissement de modèles de cahier des charges en vue d'établir les caractéristiques d'une inondation

 

Télécharger le volume 1 de l'étude, Analyse des pratiques usuelles au format PDF (780 Ko)
Télécharger le volume 2 de l'étude, Guide pratique et modèles de cahier des charges au format PDF (710 Ko)
Télécharger l'annexe 1 de l'étude, exemple de la commune de Capestang au format PDF (157 Ko)
Télécharger l'annexe 2 de l'étude, fiche de localisation de rep-re de crue au format PDF (140 Ko)
Télécharger l'annexe 3 de l'étude, Fiche de localisation de la plus haute eau au format PDF (107 Ko)

Cadre et objet
de l'étude

Dans le cadre de l’optimisation des dispositifs de retour d’expérience, la sous-direction de la Prévention des Risques Majeurs souhaite disposer de modèles de cahier des charges pour lancer les opérations visant à établir les caractéristiques d’une inondation "catastrophique".

Il est en effet souvent difficile, dans les moments de crise, de prendre le temps et le recul suffisants pour établir ces cahiers des charges et lancer les interventions dans les plus brefs délais.

C’est dans les tous premiers jours qui suivent l’événement que le recueil des données doit commencer car certaines informations peuvent disparaître très rapidement : laisses de crue, embâcles, dégâts matériels, réaction "à chaud" des populations qui ont vécu l’événement…

Les analyses les plus complètes visant à apprécier l’importance de l’événement, les facteurs aggravants, le fonctionnement hydraulique doivent permettre par la suite de hiérarchiser les interventions de remise en état ou d’aménagement.

Enfin, ces informations pourraient être intégrées dans une base de données permettant à long terme un suivi des interventions et des mesures de prévention post-crue.

Il apparaît ainsi trois types d’interventions à lancer avec différents degrés d’urgence et des moyens techniques et humains variables.

 


Volet 1 : repérage des secteurs inondés, relevé des laissés de crues et enquete de terrain

Ces premières opérations de terrain à lancer en urgence sont les plus lourdes à organiser. Elles nécessitent une mobilisation importante de personnels techniques spécialisés et dépendent des conditions météorologiques (photos aériennes).


Volet 2 : reconstitution des caractéristiques physiques de la crue

Cette seconde phase permet de compléter les informations recueillies "à chaud" préalablement, et débouche sur une analyse détaillée des phénomènes par des hydrométéorologues et hydrauliciens.

Il s’agit de déterminer les paramètres physiques intervenant dans l’évaluation de l’intensité du phénomène (débit, cotes d’eau, vitesses, superficie inondée et durée de submersion) dans la perspective, notamment, de définir une échelle d’intensité.


Volet 3 : caractérisation et fréquence des événements extrêmes

En dernier lieu, sur la base des relevés de terrain et des analyses précédentes, la fréquence de l’événement devra être appréciée. Compte tenu de l’état des connaissances actuelles, une démarche pragmatique doit permettre de qualifier l’événement (ordinaire, très fréquent,
fréquent, très rare, rare, exceptionnel, tout à fait exceptionnel,…) sans toutefois dériver vers un débat d’experts pouvant durer plusieurs mois, voire plusieurs années.

Ce dernier volet beaucoup plus complexe n’est pas traité et exposé dans le présent document.

 

Les typologies d’évènements naturels visés par la présente étude sont :

- Les inondations par une crue :
     . débordement lent d’un cours d’eau,
     . débordement rapide d’un cours d’eau.
- Les inondations par ruissellement et coulées de boue :
     . ruissellement rural (souvent accompagné de coulées de boue ou d’eau boueuse,
     . ruissellement urbain ou périurbain (souvent accompagné d’eau boueuse).
- Les inondations par remontées de nappes.

La méthodologie générale a consisté, dans un premier temps, à recenser et analyser les différentes pratiques. C’est l’objet de ce premier volume « Analyse des pratiques usuelles ».

Sur cette base, une démarche pragmatique a été élaborée. Elle fait l’objet du second volume : « guide pratique et modèles de cahier des charges ».

retour de haut page